Historique

1991-1995

Pierre Allard, MD, Ph.D., de la Maison Michel-Sarrazin, est mandaté pour y développer la recherche et y conduire des projets de recherche spécifiques, entre autres, sur la dyspnée en phase terminale de cancer.

En 1995, le docteur Pierre Gagnon, MD, FRCPC, psychiatre spécialisé en psychooncologie et chercheur-clinicien à la Maison Michel-Sarrazin et à l’Hôtel-Dieu de Québec (CHUQ), se joint au Dr Allard pour développer la programmation de recherche, entre autres, sur le delirium.

Le docteur Serge Dumont, Ph.D., (Counselling Orientation), professeur à la Faculté des sciences sociales de l’Université Laval, joint le groupe en 1996 pour développer une programmation de recherche sur «L’allègement du fardeau en phase terminale de cancer : aspects cliniques et psychosociaux».

1997 à 2003

L’équipe ainsi constituée obtient un premier financement du Fonds de la recherche en santé du Québec et de la Maison Michel-Sarrazin pour un total de 80 000 $/an dès 1997. Au même moment, l’équipe obtient une subvention de l’Institut national du cancer du Canada (INCC) pour entreprendre une étude sur le delirium. D’autres subventions majeures des organismes reconnus sont obtenues dans les années suivantes, témoignant de la productivité de l’équipe de recherche. L’équipe de recherche de la Maison Michel-Sarrazin constitue la première équipe québécoise interdisciplinaire dans le domaine des soins de fin de vie.

2000

Départ du Dr Pierre Allard pour l’Hôpital Élizabeth Bruyère à Ottawa. Dr Pierre Gagnon devient le nouveau directeur de l’équipe.

Deux nouveaux chercheurs se joignent à l’équipe : Lise Fillion, Ph.D. (psychologie) et professeure à la Faculté des sciences infirmières et Michèle Aubin, MD, médecine familiale et professeure à la Faculté de médecine.

2003

La rapide expansion de l’équipe et la croissance du personnel de recherche incitent les chercheurs à se relocaliser physiquement. Ainsi, tout en demeurant partie intégrante de la Maison Michel-Sarrazin, le personnel de recherche est relocalisé à l’Hôtel-Dieu de Québec, 35 Côte du Palais, où trois chercheurs du groupe (Gagnon, Fillion, Dumont) ont déjà une affiliation au sein de son centre de recherche (CRHDQ). L’équipe continue de croître et passe à plus d’une vingtaine de professionnels de recherche. De nouveaux volets de l’équipe sont en émergence, dont les soins palliatifs en gériatrie et en soins prolongés, avec la collaboration de René Verreault, MD, Ph.D., médecin en gériatrie, titulaire de la Chaire de gériatrie, professeur à l’Université Laval et épidémiologiste, ainsi que les soins palliatifs en pédiatrie, via le travail d’étudiantes graduées. Les chercheurs contribuent activement au projet du Centre de Recherche Clinique et Évaluative en Oncologie qui se veut une initiative majeure visant l’intégration de la recherche et des soins cliniques en oncologie, et ce, du diagnostic aux soins palliatifs, de la recherche fondamentale sur cellule cancéreuse à la recherche sur la dimension psycho-existentielle des malades et des proches en passant par l’évaluation des programmes et des politiques.

2004 à 2009

Subvention des Instituts de recherche en santé du Canada pour la formation d’une équipe canadienne en soins palliatifs. Prenant appui sur leurs réalisations, l’équipe de recherche de la Maison Michel-Sarrazin invite, en 2003, les docteurs Harvey Chochinov, MD, FRCPC, psychiatre, titulaire d’une chaire de recherche du Canada en soins palliatifs et professeur à l’Université du Manitoba à Winnipeg, ainsi que le Dr Jose Pereira, MD, spécialiste en soins palliatifs et professeur à cette époque à l’Université de l’Alberta, Calgary, à se joindre au groupe afin de constituer cette nouvelle équipe canadienne dont le thème est : «Développer, évaluer et intégrer de nouvelles interventions en soins palliatifs». Une demande de subvention déposée dans le cadre du programme des Instituts de recherche en santé du Canada est accordée.

2010 à aujourd’hui

Afin d’accroître la qualité de la recherche en oncologie psychosociale et en soins palliatifs ainsi que le transfert des connaissances, nous avons regroupé et intégré plusieurs chercheurs dans une seule infrastructure dans le but de créer une force vive de recherche dans la région de Québec. La particularité de cette équipe est le regroupement de l’ensemble des chercheurs dans ce domaine, de toute affiliation hospitalière, facultaire, ou d’un centre de recherche. Grâce à son partenariat avec la Maison Michel-Sarrazin, cette équipe de recherche est maintenant désignée Équipe de Recherche Michel-Sarrazin en Oncologie psychosociale et Soins palliatifs (ERMOS). L’ERMOS a officiellement vu le jour en avril 2011, après quelques années de collaborations et de démarches en vue de ce regroupement fonctionnel. Cette équipe compte dans ses rangs 21 chercheurs, majoritairement de la région de Québec, localisés dans l’ensemble du réseau de l’Université Laval

* Requis
Email Format